When you play the game of thrones, you win or you die

                 Alors que la campagne fait rage et qu’aucun coup bas n’est épargné, Noviny est parti à la rencontre des deux listes de première année, le KGBDE et le Party Européen. Avant de rentrer dans le vif du sujet, quelques rappels s’imposent. Le KGBDE, est composé de Malo Tricca (président), Bastien Relave (trésorier), Lauren Mauro (secrétaire), Nastassia Lagaude (logistique) et Maxime Hennique (communication). Face à eux, le Party Européen se présente avec Monika Patriarchea (présidente), Mehdi Alami Ouali (trésorier), Alexis Stankevitch (secrétaire), Thomas Miron (logistique), et Nikita Alaverdyan (communication). Noviny a souhaité savoir ce qui opposait, mais aussi ce qui rassemblait ces jeunots ambitieux au travers de quelques questions générales, mais également personnelles.

 

Présentez votre liste en 3 mots

KGBDE : « Mise en luxe »

Party Européen : « Multiculturelle, soudée, festive »

Présentez 5 points essentiels de votre programme :

KGBDE : « Un week-end de désintégration pour dire au revoir aux 2A, des soirées thématique dans une salle privatisée toutes les six semaines, des partenariats imbattables dans des bars et dans des salles, des ventes de repas en vue de minimiser le coût des soirées, perpétuer la tradition des Campus Days et des week-ends inter-campus »

Party Européen : « Trouver une salle viable pour les soirées du BDE, s’occuper une bonne fois pour toutes du problème de la propreté du BDE et de la vaisselle, si possible y installer un four, égayer le jardin du campus avec de la décoration, organiser des « semaines des nationalités » avec des dégustations culinaires »

Pourquoi êtes-vous les mieux placés pour gagner ?

KGBDE : « Nous sommes une liste unie formée par des gens qui s’entendent très bien entre eux et peuvent travailler ensemble.  De plus, on peut s’appuyer sur d’autres, au-delà des 5 personnes de la liste, car le KGBDE ne s’arrêtera jamais. »

Party Européen : « Nous avons montré nos capacités pendant la campagne. Le Party Européen est une liste motivée et ambitieuse qui trouve des solutions pratiques aux problèmes quotidiens. Nous souhaitons améliorer l’image de notre campus. Nous sommes également une liste multiculturelle et ouverte d’esprit qui propose des idées originales et qui ne cessera jamais d’innover. Enfin nous sommes ouverts aux idées de chacun et nous serons ravis de les intégrer à notre programme. »

Décrivez vos adversaires en 3 mots

KGBDE : « Maroc, parité, ménage »

Party Européen : « Ambitieux, gentils, photogéniques »

 

QUESTIONS INDIVIDUELLES AU KGBDE

Malo, le fait d’être mineur ne risque-t-il pas d’être une réelle entrave, sachant qu’il te faudra faire des démarches administratives ?

« Je suis émancipé juridiquement, car je suis parti de chez moi à 16 ans. Par conséquent j’ai les mêmes droits et devoirs que n’importe quel étudiant de Sciences Po. »

Le Party Européen fait le ménage, vous salissez un BDE enfin propre, comment vivez-vous votre manque de respect ?

« Nous avons rendu plus propre le BDE après l’apéro et l’amphi de lundi soir et le gouter de mardi en CM. Au-delà du BDE, en tant personnes responsables, quand on salit on lave, pas besoin de prendre des photos. »

 

QUESTIONS INDIVIDUELLES AU PARTY EUROPEEN

Pourquoi une seule fille est présente dans votre liste alors que le campus dijonnais est composé à 65% de filles ?

« Nous n’avons pas sélectionné les membres par rapport à leur sexe, on a juste cherché à former un groupe avec un esprit familial, un groupe efficace dans lequel les gens travaillent bien ensemble. »

Une liste qui est sûre de dépasser amplement le budget qui lui est alloué pour la campagne ne risque-t-elle pas de plonger le BDE dans une crise financière sans précédent ?

« On ne croit pas que ce risque existe puisque cet argent ne concerne que la campagne qui plus intense que la vie quotidienne du campus (campus qui sera plus sympa si nous sommes élus) »

 

 

 

Leçon de démocratie sur le Danube

Après une pause bienvenue pour récupérer des émotions suscitées par le premier débat, une partie de l’audience est de retour pour scruter un échange brillant entre les deux listes de deuxième année. Un certain absentéisme est malheureusement à déplorer, deux heures dans un amphi étant surement une épreuve trop difficile pour ces tendres 1A.

dsc_0343

De gauche à droite : Martin Niedziela, Louis Lhomme, Julia Robin (CapitaListe), Zadig Tisserand, Margaux Barlet, Nancy Koleva (Sciences Pollywood). Crédits: Clara Marchaud

Lire la suite

Les listes de première année s’affrontent dans l’arène du Danube

Hier en amphi Danube se jouait dans une ambiance crispée, le coeur de la campagne BDE, le débat des listes. Première partie du débat, on commence par les 1A. Un débat tantôt tendu, tantôt puéril, qui n’a pas été loin de s’achever dans un chaos général, durant lequel les différentes listes ont peu avancé leurs arguments et exposé leurs faiblesses.

dsc_0279

« L’arène » Danube. Crédits: Clara Marchaud

Lire la suite

Le débat des listes BDE: dans l’arène de la conquête du pouvoir

Tels des lions dans une arène, les listes en course pour l’élection du nouveau BDE se sont déchaînées, ce jeudi après-midi dans l’amphi Danube. Le débat, modéré par l’acerbe Thomas Poloniato dit « Polo » de Sciences Polémiques, a été riche en rebondissements et en révélations. On ne vous en dit pas plus, Noviny reviendra demain sur cet instant de ferveur électorale.

 

Crédits photo: Clara Marchaud

À la conquête du pouvoir: 4 questions aux listes BDE

Ce lundi, la campagne pour l’élection du BDE a débuté dans un flot fracassant et incessant de posts Facebook et photos de profil de propagande. Un lobby levalloisien, une mafia italienne, un groupe d’intérêt thatchérien: cette course au pouvoir semble être marquée par les intérêts financiers. Pour y voir plus clair dans ce micmac politicien, Noviny a posé quatre questions aux listes en lice.

Lire la suite

La supercherie balkanique

Décidément c’est elle qui assure le spectacle dans ce début de campagne. Après le dépôt de candidature surprise dans les ultimes instants dimanche soir, la Balkaliste a dévoilé la supercherie. 35 heures après le coup d’envoi de la campagne – peut-être un ultime message politique sur le temps de travail – elle se présente comme une fake liste. Mais que se cache-t-il vraiment derrière ce revirement inattendu ?

img_20160920_125129

La balkaliste prise en photo par des membres d’une liste adverse. Crédits: Clara Marchaud

Lire la suite

Les jeunes loups en route vers le BDE (2/2)

Place aux jeunes pour ce deuxième volet de notre série consacrée à la campagne du BDE. Cette fois-ci c’est au tour de ceux pour qui la carrière politique se résume à une élection de délégué de classe, ceux pour qui il y a un mois Krtek n’était qu’une faute de frappe et la vodka un alcool fort, j’ai nommé les 1A. Ce ne sont pas moins de trois listes qui ont émergé de cette masse juvénile, de quoi s’étriper entre deux dissertations d’IPC.

Lire la suite