Nouveau look pour une nouvelle vie

Tandis qu’en soirée certains développent leur imagination en s’imbibant de Poliakov et de Koenigsbeer quand il ne reste plus de rakija ou de Soplica, d’autres, des esprits plus sages et plus avertis, versent dans l’écriture et y déversent leur inspiration, cadeau des Muses. C’est le cas des rédacteurs de Noviny, dignes héritiers d’Albert Londres, dont l’unique but est de satisfaire la soif d’information de sciencespistes en manque d’idées pour leurs accroches d’IPC ou de Droit International. Tels Saint-Exupéry dans le Sahara, ils ont atterri à Dijon, ville hostile et coupée du reste du monde depuis la fermeture de son aéroport, avec la sacrosainte mission d’informer cette minorité bobo-gauchiste et bien-pensante que forme Sciences Po.

 

Dans la plus pure tradition française, notre journal déclenche cette année sa révolution, une révolution au nom du peuple, menée par un microcosme élitiste et bourgeois. Cette révolution commencera par une suppression du format papier, bien trop mainstream pour nous autres les Milléniaux. 2018 sera à Dijon l’année du digital, avec un journal connecté et gratuit pour tous.

 

La forme n’est cependant pas le plus important pour notre média. Nous nous accordons à penser que la transformation doit se faire au plus profond de l’organisation. Nous nous accordons également à penser que l’information n’est pas unilatérale, mais qu’elle est participative (nous remercions ici Wikipédia, meilleur ami de l’étudiant depuis 2001, pour nous avoir inspiré cette idée). Nous avons donc décidé de permettre non seulement aux étudiants souhaitant rédiger un article leur tenant à cœur de le faire, mais aussi aux associations d’avoir leur voix dans le journal du campus. Nous poussons même l’innovation plus loin, en officialisant notre ouverture aux étudiant nés après l’an 2000. Noviny peut donc se targuer de devenir une aristocratie représentative.

 

Cent ans après l’Armistice, Noviny réitère cet acte de paix et annonce officiellement sa réconciliation avec Duel Amical, avec qui nous aurons le plaisir de collaborer tout au long de cette année. En outre, Noviny fait de sa révolution une révolution verte, et déclare la naissance d’un partenariat avec Sciences Po environnement, afin de sensibiliser les plus jeunes comme les plus âgés à la nécessité de protéger Mère Nature.

 

Si la révolution a du bon, le vieux monde n’est pas imparfait et Noviny poursuivra l’émission « Entre nous », perpétuant ces entretiens mythiques des (jeunes) « cadres dynamiques » de ce campus, héritage mémorable d’une génération de journalistes partis trop tôt. Cependant, cette génération que certains pensent déjà perdue reviendra, à travers des témoignages de nos estimés camarades partis dans des terres inconnues pour leur troisième année.

 

Enfin, et sur un ton plus solennel, nous vous invitons à nous rejoindre pour cette formidable aventure qu’est le journalisme lorsqu’il n’est pas de connivence avec les puissants, afin d’animer la vie de notre campus, afin de le faire vivre sur « l’intranet » comme dirait Bruno Nicolle, cet honorable professeur d’IRJ que vous, jeunes premières années, rencontrerez l’an prochain.

 

Mais je pérore trop, et il me tarde de vous laisser à vos dissertations. Je vous souhaite donc une merveilleuse année pleine de débauche et d’alcool, même lorsque vous entendrez votre foie citer approximativement Jean-Claude Vandamme et vous dire « J’adore l’eau, dans 20-30 minutes je n’en aurai plus ». Sur cette sage parole, je vous dis au revoir et bon courage pour l’année à venir, espérant vous voir nombreux à nous suivre.

Paul Madec

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s