Un nul au goût de victoire

Après une large défaite (face au PSG) puis une large victoire (contre Rennes), le DFCO accueillait Montpellier lors de la huitième journée.

Après une défaite cinglante 3-0 face au PSG, où le DFCO avait laissé entrevoir de belles choses, la saison semblait s’être lancée lors de la victoire 3-0 contre Rennes. Le DFCO avait intégralement dominé cette rencontre, en retrouvant une efficacité offensive, grâce à Lois Diony, et en étouffant son adversaire au milieu de terrain.

Le match de samedi devait être celui de la confirmation, et devait permettre d’atteindre l’objectif des dix points avant la trêve. Seulement, Florent Balmont, pilier de l’entrejeu dijonnais, était suspendu, obligeant Dall’Oglio à changer sa formation. Ce changement eu un impact énorme sur des dijonnais, qui semblaient perdus sur le terrain. La domination outrageuse du MHSC est récompensée par deux buts de Casimir Ninga (18e et 25e), profitant au passage de la faiblesse défensive dijonnaise. Alors que le match semble plié, Geoffrey Jourdren, gardien montpelliérain, relance bien malgré lui les Rouges et Noirs en commettant une faute de main sur un centre tir de Diony (40e). Le DFCO pousse mais à l’heure de jeu Ninga fait taire le Stade Gaston Gerard en inscrivant un triplé (58e). Ce but contre le cours du jeu semble à nouveau sonner le glas des espoirs dijonnais. Mais voilà depuis le match au Parc des Princes une véritable équipe est née, et cette équipe ne lâche rien. Ainsi, Diony sème la panique à plusieurs reprises dans la défense montpelliéraine, au point d’amener Vanden Borre à marquer contre son camp (81e 2-3). Finalement, l’impensable arrive, et comme un symbole Yohan Rivière, après des mois de galère, délivre Gaston Gerard d’un but de la tête dans les arrêts de jeu (90+1 e). Il s’agit de son premier but en Ligue 1 à 32 ans !

Ce nul au goût de victoire aux vues du scénario du match est une excellente nouvelle pour le maintien. Il démontre que le DFCO a de véritables qualités à faire valoir, et que s’il joue en équipe, son courage et son abnégation pourront le mener au-delà de leur espérance. Le DFCO se retrouve quinzième, un point devant la zone rouge.

 

Léo Quester

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s