Le point anarchiste : anarchisme et communisme (2/3)

Dans le premier numéro nous avons vu les points communs entre anarchisme et communisme. Du coup, en quoi l’anarchisme s’oppose-t-il au communisme ?

On peut schématiser cette opposition en plusieurs points de discorde principaux :

1. L’opposition entre socialisme libertaire et socialisme autoritaire.

Le socialisme autoritaire comprend l’idée d’Etat dans sa doctrine, à un moment ou à un autre.
Dans un manuel théorique marxiste-léniniste, Lénine affirme ainsi :

« L’Etat de cette période-là  [la période de transition du capitalisme au communisme] doit donc être nécessairement démocratique d’une manière nouvelle (pour les prolétaires et les non-possédants en général) et dictatorial d’une manière nouvelle (contre la bourgeoisie). »

Le socialisme libertaire rejette toute idée d’Etat, sous toutes les formes qu’il peut revêtir.
Dans Dieu et l’Etat (1882), Bakounine écrit :

« En un mot, nous repoussons toute législation, toute autorité et toute influence privilégiée, patentée, officielle et légale, même sortie du suffrage universel, convaincus qu’elles ne pourront tourner jamais qu’au profit d’une minorité dominante et exploitante, contre les intérêts de l’immense majorité asservie. Voilà dans quel sens nous sommes réellement des anarchistes. »

Bakounine écrit également ceci dans Etatisme et Anarchie (1873) :

« Je ne suis point communiste parce que le communisme concentre et fait absorber toutes les puissances de la société dans l’État, parce qu’il aboutit nécessairement à la centralisation de la propriété entre les mains de l’État, tandis que moi je veux l’abolition de l’État… »

Ainsi, fut-il issu du prolétariat, l’Etat et son autorité sont réprouvés par les anarchistes.

2. L’opposition entre l’idée de masse et l’idée d’individualité

Le communisme, de son côté, divise une population donnée en fonction de la classe sociale d’appartenance, dans le sens marxiste du terme. Un communiste considère de ce fait, dans une population, les prolétaires, les bourgeois, les petits-bourgeois, paysans, etc… Ce sont des classes dont les « membres » partagent les mêmes conditions matérielles d’existence. Ils ont les mêmes modes de vie, les mêmes luttes, les mêmes idées également. La lutte des classes est le résultat de la confrontation entre les intérêts d’une classe et ceux d’une autre. Le communiste emploie le terme de « masse » pour désigner l’ensemble des exploités. Précisément parce qu’il s’agit selon eux d’un ensemble homogène politiquement et socialement.
L’anarchisme ne réprouve pas de son côté la division de la société en classes. Il y a parfois également une conception bipolaire de la société de son côté. Or, leurs ennemis sont plus précisément désignés. On retrouve ainsi la mention, dans de très nombreux textes anarchistes, de trois adversaires : l’Eglise (ou en tout cas la religion), l’Etat (les hautes sphères de l’administration étatique) et le capitalisme (les propriétaires des moyens de production notamment). La spécificité de l’anarchisme réside plutôt dans sa manière d’appréhender la population. Il ne s’agit plus de masse mais d’individualités. On parlera donc plus « d’individu » que de « prolétaire ». Autrement dit, pour les anarchistes, la Révolution n’est pas seulement le fait des prolétaires de la classe ouvrière mais elle est le fruit du peuple dans le sens large du terme, c’est-à-dire d’un ensemble d’individualités. Cet ensemble est constitué de paysans, d’ouvriers et même de petits-bourgeois. C’est-à-dire que si des membres de la classe petite-bourgeoise ou bourgeoise abandonnent les privilèges économiques, sociaux et politiques que le système politique leur confère, ils sont tout à fait assimilables à la Révolution. L’anarchisme considère que la Révolution, fait politique issu d’une volonté commune, est plus une « Révolution d’individus » qu’une « Révolution de classe ».
3. Un schéma révolutionnaire différent

point-anar-2

Enfin, la place du travail est également un point sur lequel communisme et anarchisme se confrontent, mais ça ce sera dans le prochain Point Anarchiste…

 

Zadig Tisserand

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s