La supercherie balkanique

Décidément c’est elle qui assure le spectacle dans ce début de campagne. Après le dépôt de candidature surprise dans les ultimes instants dimanche soir, la Balkaliste a dévoilé la supercherie. 35 heures après le coup d’envoi de la campagne – peut-être un ultime message politique sur le temps de travail – elle se présente comme une fake liste. Mais que se cache-t-il vraiment derrière ce revirement inattendu ?

img_20160920_125129

La balkaliste prise en photo par des membres d’une liste adverse. Crédits: Clara Marchaud

La thèse avancée par les cinq – ou plutôt les huit – trublions de la vie politique dijonnaise, dans un communiqué transmis via les réseaux sociaux au peuple dijonnais, a de quoi laisser perplexe. Alors comme ça tout était faux depuis le début ? Le rêve d’un vice-président de la trempe d’un Balkany, l’espoir d’un rapprochement avec les autres campus, la perspective de voyages culturels à Levallois et au bord de la mer Adriatique, l’engouement autour du mystérieux Shadow Cabinet, l’excitation d’une campagne sortant de l’éternel dualisme, n’était-ce que du vent ? Ceux qu’on imaginait mettre la campagne pour le BDE à feu et à sang dans le plus pur esprit balkanique seraient-il de simples blagueurs ? Une explication bien décevante à l’image de ce désistement, peut-être faut-il chercher ailleurs.

Les importantes responsabilités qui incombent aux membres du BDE ont pu jouer leur rôle dans ce qui pourrait bien être un désistement. L’organisation de soirées, de WEIC, le dialogue avec les homologues poitevins, les vols de caisse, les rendez-vous avec l’administration, les nuits blanches à l’approche du Minicrit, ce sont autant de raisons qui effrayeraient ceux qui manqueraient de bravoure. On imagine sans mal que les frêles épaules de ces jeunes novices n’étaient pas prêtes pour une telle fonction. Un passage au BDE ça vous change un homme, certains se transforment même en anarchiste.

Et si la pression concomitante à une début de campagne houleux avait-eu raison d’eux ? Ce n’est pas déraisonnable de le penser. Notamment au vu des listes concurrentes, certaines rumeurs faisant état d’actes d’intimidation de leur part. Une tête de cheval aurait ainsi été retrouvée sur le lit de Marwan Dupuis alors qu’un certain Dexter a été aperçu aux abords du campus avec une photo de Robin Peter sur lui. Le couple était aussi sous la menace de perquisitions pour une sale affaire de fraude fiscale. Si l’authentique Patrick Balkany aurait pu résister, ses disciples ne se sont malheureusement pas montré à la hauteur et ont préféré se retirer d’une lutte trop véhémente pour eux.

Ce rebondissement atteste donc plus surement d’une sélection naturelle au sein des 1A, seuls les plus solides, les plus machiavéliques, les mieux membrés peuvent prétendre au bureau des élèves. A moins qu’il ne s’agisse d’une habile manœuvre électorale puisqu’ils sont d’ores-et-déjà inscrits pour le vote. Espèrent-ils une neutralisation des deux autres listes pour briller le jour du scrutin ? Ce qui est sûr c’est que ce désistement ne sonne pas le glas de l’alliance balkano-balkanique avec une fin de communiqué digne de Terminator. Dans un an, endurcis par le goulag dijonnais, seront-ils de retour pour viser cette fois la présidence du BDE ?

Marin Pugnat

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s